Spectacles – Expo

SAMEDI 18 MAI

« Économie Circulaire »

L’exposition aborde toutes les composantes de cette autre forme d’économie qui s’inscrit dans la transition écologique. Elle promeut une consommation plus sobre et responsable des ressources naturelles, ainsi que des matières premières, où chacun (individu, entreprise, pouvoir public,etc.) a un rôle à jouer. Et justement, en plus de l’exposition, venez découvrir, jouer, comprendre la boucle de l’économie circulaire et le rôle de chacun d’entre nous dans son développement. Nous y contribuons tous, même sans le savoir ! Le samedi 18 mai de 15h à 18h, Les nattes vertes, La maison du jardin et des jardins et des hommes viendront enrichir vos réflexions et vous donnerons idées et astuces pour intégrer cette vision de l’économie et de notre consommation quotidienne.

Expo mise à disposition par le SYMIDEME, Syndicat de traitement de déchets ménagers (Pévèle)

 

 

À 17h30 – Spectacle « EuropeS » par la Générale d’Imaginaire

À travers une déambulation autour du cirque, Camille Faucherre donne à entendre quatre histoires de quatre citoyens européens… quatre regards sur l’Europe d’aujourd’hui.

L’Europe aujourd’hui semble indéfinissable. Est-elle une civilisation, une culture, une dénomination géographique, une organisation politique ? Peut-être rien et tout cela à la fois. Elle est surtout le fruit d’une expérience : celle de ses habitants, de ses passagers. Comment parler d’Europe à l’heure des barbelés de Ceuta, de l’autorité de la Troïka, de la flambée des nationalismes, des générations Erasmus, de la Politique Agricole Commune et de la, relative, paix continentale depuis plus de 70 ans ? Où se situe l’équilibre entre politique, art, société, engagement et morale ? EuropeS est un état des lieux des Europes d’aujourd’hui, croisant intime et politique : de l’espace Schengen à l’Eurovision en passant par l’UEFA, Frontex et les barbelés de Lampedusa, Camille Faucherre questionne ce qui fait (encore) société européenne. A partir de témoignages récoltés sur le continent, il raconte la vie d’Europe, un individu aux multiples facettes, à travers une musique évolutive et une scénographie de barrières Héras dansantes.

 

À 19h – Conférence gesticulée par la Cie Les Frères Lepropre
« Le mensonge des trois petits cochons »

 Cette fameuse histoire est à l’origine du culte du béton, cette conférence gesticulée vous racontera une version moderne redonnant ses lettres de noblesse à la construction paille et bois. Entre isolation écologique et jonglerie, entre épuisement des ressources et clowneries, cette conférence propose de faire le point sur l’habitat écologique et l’urgence d’agir pour changer notre société. Les différents scénarios de fin des ressources naturelles s’entremêlent avec des réflexions personnelles pour changer notre regard sur le monde afin de laisser place à notre imaginaire pour développer des solutions alternatives.

 


DIMANCHE 19 MAI

À 15h et 16h – Contes « Chris et ses Potes »

 

C’est l’histoire d’un type qui, un matin de printemps, a eu une révélation. Mais ce n’est pas la sainte vierge qui est apparu à sa fenêtre.
Non, sa révélation a pris la forme de choux, de poireaux, de radis noirs et d’une paire de bottes en caoutchouc !
François Griffault, sa guitare sur les genoux, vous contera l’histoire de ce type et des potes qui l’ont suivi.
Contes « tout public » proposés par l’AMAP aux Potes

Contes « tout public » proposés par l’AMAP aux Potes

 

À 16h30 et 17h- Chorale « La Tribu »

 

La Tribu, une troupe vocale éphémère de 80 êtres très vivants qui se sont rencontrés en octobre et ont partagé 5 dimanches de répétition pour vous offrir, accompagnés de leurs petits Sioux, un spectacle engagé, unique en quasi exclusivité !

Intermèdes chantés, proposés par Robin des Bio

 

 

À 17h30 – Spectacle « Particules » par la Cie Ad Chorum

 

Œuvre globale où tout être humain peut venir se ressourcer. Un parcours déambulatoire, un saxophone, des percussions et six voix, six particules pour faire théâtre ; et tous les voyageurs qui le souhaiteront pour faire vivre cette terre. Cette dernière change sous nos yeux et les particules doivent trouver un moyen de s’acclimater pour continuer leurs parcours. Se construit alors un jeu durable et aléatoire entre les particules et ces visiteurs. La frontière entre les deux n’est d’ailleurs qu’hypothétique dans ce nouveau monde.L’aire de jeu se situe où danse, théâtre musique se rejoignent et se diluent les uns dans les autres.