Expositions, spectacles et installations


LE SAMEDI

 

Nainnain le géant et ses brouettes de nains de jardin

De 14h00 à 18h00 – pour tout public.

Du Molky Nain au Nain porte qu’oie, venez partager avec les AJOnc un moment convivial et décalé autour de leur déambulation / exposition  Nainnain le Géant et ses brouettes de nains de jardins.

Par les AJOnc (Amis des Jardins Ouverts et néanmoins clôturés).

 


« Waël, roi d’Angleterre »

Dès 19h00 – pour le jeune public.

Spectacle jeune public « Waël, roi d’Angleterre » avec Céline Dély et Adèle (texte de Veronika Boutinova).

En quittant la Syrie, Mira et Waël ont été séparés de leur mère : ils ont pris des bateaux différents. La maman est parvenue en Angleterre, tandis que le frère et la sœur sont demeurés coincés à Calais, dans le Bidonville. La jeune Mira relate leur parcours, leurs rêves de retrouvailles et imaginent les solutions pour traverser la Manche qui les sépare de leur famille.

Par Veronika Boutinova.


LE DIMANCHE

 

Déambulation « La diseuse de bonne nature »

Toute la journée – pour tout public.

De liane, d’écorce, de mousse c’est elle, la Diseuse-de-Bonne-Nature. Elle apparait, disparait au gré des saisons.Elle vous donnera peut être l’un de ses nombreux  petits secrets ou peut-être même deviendrez vous un nouveau « passeur de Nature »…

Par la Compagnie Fil à la patte.

 

 

« Et toi, qu’est-ce que tu écoutes ? »

Dès 15h00 – pour tout public.

« Et toi qu’est ce que tu écoutes » est né d’une recherche-action sur la place de la musique dans les formes de l’exil contemporain par Emilie Da Lage, membre de l’association Attacafa et enseignante-chercheuse à l’université de Lille-SHS. Son travail porte sur les circulations musicales, les formes d’attachements et d’engagements dans les expériences esthétiques. Avec Attacafa elle a mené plusieurs projets avec des musiciens du camp de Grande Synthe et entamé une recherche sur le rôle des exilé-e-s dans la circulation et la création de formes musicales originales. En partenariat avec Fragile les Bulles, elle a rencontré les femmes qui fréquentent le Women Center du camp avec un dispositif simple : un gouter, un téléphone, une enceinte portable, la possibilité pour chacune de jouer les DJ et une question « Et toi qu’est ce que tu écoutes ? ». Une question toute simple, une curiosité qui ne risque rien en apparence mais qui invite pourtant à s’aventurer dans des paysages musicaux et sonores inconnus, qui n’oblige pas au dévoilement, mais permet l’intimité.

Ici pas de récits de voyage éprouvant, vous les connaissez, pas d’images de corps fatigués vous les avez déjà vu, mais des voix qui s’élèvent. Une invitation à créoliser et rendre hospitaliers vos propres paysages sonores ».

Par Emilie Da Lage.

 

« Traversée de la Manche »

Dès 16h30 – pour tout public.

Performance proposée par « Les Accueillantes », Véronika Boutinova et comédiennes lilloises.

Impasse marine, élément liquide infranchissable, la Manche sépare des centaines d’enfants de leur rêve d’Angleterre et de la possibilité de retrouver des parents installés en Angleterre et qui les y attendent. Le gouvernement britannique avait promis de laisser passer les M.I.E. en octobre 2016 lors de la destruction du Bidonville, puis il est revenu sur sa décision. Depuis les gamins errent en attente d’un trou de souris où se faufiler pour passer de l’autre côté de la mer. Cette performance se veut une réification de cette mer-frontière cousue à partir de dizaines de rectangles de dentelles formant des vagues de couleurs chatoyantes : sa beauté n’a d’égale que sa dangerosité.

Portée par les Accueillantes vêtues en mariées (« J’épouse la cause des migrateurs »), l’onde de dentelles invite les spectateurs à trouver des solutions pour la traverser : cerfs-volants, échasses, perche et autres stratagèmes.

Par Les Accueillantes.


LE SAMEDI & DIMANCHE

 

VANDANA Shiva, le terrorisme alimentaire, la guerre de l’eau, la pollution et le profit

De 11h00 à 16h00 – pour tout public.

Comment les multinationales de l’agro-alimentaire prétendent remplir une mission humanitaire ? La LDH vous propose de venir discuter et comprendre ces enjeux au travers d’une exposition proposée par Vandana Shiva.

Par la Ligue des droits de l’Homme.

 

 

Installation plastique « SHANTY TOWN, Calais l’Accueillante »

Toute la journée – pour tout public.

Un travail politique et artistique consistant à garder la trace de l’histoire des migrants dans la ville-frontière sise sur les bords de la Manche. Ce que dit le titre ironique de l’exposition, c’est que l’artiste participe également à dénoncer la politique de non-accueil de Calais : il s’agit de dénoncer les conditions de vie désastreuses de milliers de réfugiés et la xénophobie ambiante.

Par Veronika Boutinova.

 

 

London Calling …

Toute la journée – pour tout public.

Jungle CalaisLondon Calling… : l’espoir d’une vie meilleure inscrit sur les murs de Calais qui restera souvent sans réponse. La route migratoire pour les réfugiés se termine en cul de sac, au fin fond d’une décharge d’une zone industrielle de Calais renommée « La Jungle ». Au bon vouloir des accords entre la France et l’Angleterre, les réfugiés s’entassent dans ce territoire enclavé au carrefour des moyens de transport les plus accessibles pour tenter le passage en Angleterre. Au travers d’une exposition, venez partager leur quotidien.

Par Julien Pitinome.

 

Caravane Irma VentureIrma Venture, diseuse de Poé-vie : consultations poétiques individuelles

De 14h00 à 18h00 – pour tout public.

Les AJOnc s’associent à Rêve-Debout pour proposer la caravane « Irma Venture ». Diseuse de bonne aventure unique au monde, elle reçoit les visiteurs dans sa caravane pour leur proposer la « Poé-vie ». Elle apparaît dans une ville, un village, toujours à la tombée de la nuit, s’installe quelques temps et disparaît.

Par les AJOnc (Amis des Jardins Ouverts et néanmoins clôturés).